Ian de Toffoli – Tageblatt (Luxembourg)

« … Doudege Wénkel est porté par une atmosphère sombre, tendue, les personnages, colériques, cyniques, renfermés, incontrôlables sont autant de bombes à retardement, l'intrigue n'est pas linéaire, mais pleine de revirements, de fausses pistes, de culs-de-sac, il y a des courses-poursuites, des bagarres, des coups de feu, bref, le film est très bien écrit et l'esthétique est tout à fait maîtrisée... mais la grandeur de ce film vient du fait que l'intrigue dépasse la simple observation dudit côté obscur pour glisser dans quelque chose de plus intimiste, de plus universellement profond. Un travail impressionnant! »