Pablo Chimienti – Le Quotidien(Luxembourg)

« Le film, 100 % grand-ducal dans son récit (20 % belge au niveau de la production), est une réussite. Scénario maîtrisé – avec de la profondeur, du rythme, des flashes-back réussis, etc. – réalisation ultrastricte et nerveuse avec un grand nombre de très gros plans, caméra sur épaule, des images magnifiquement sombres tournées en 16 mm pour donner un aspect plus brut à l'ensemble, des acteurs au top de leur forme. Le casting entier est remarquable bien que la palme revienne au duo Jules Werner (Faber)/André Jung (Hastert). Et les dialogues font mouche – principalement en luxembourgeois mais multilingues à l'image de ce qu'est vraiment le Grand-Duché... Tout se tient... Le récit intimiste, lui, est une leçon du genre qui n'a rien à envier à des productions étrangères aux budgets bien plus généreux.